« RÉACTIONS À L’INTERVENTION MILITAIRE EURO-US EN LIBYE »


[PARTI SOCIALISTE DES TRAVAILLEURS (PST)

NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE EN LIBYE!

NON AU DICTATEUR KADDAFI!
->#parti] le 20 mars 2011.


“DÉCLARATION DU PARTI ALGÉRIEN POUR LA DÉMOCRATIE ET LE SOCIALISME (PADS)” le 20 mars 2011.


“SARKO A SA GUÉGUERRE!” par Ahmed Halfaoui, le 21 mars 2011.


[OPINIONS & RÉACTIONS à L’ARTICLE “NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE CONTRE LA LIBYE” DU 20 MARS DE R. MIMOUNI

EXTRAITS DE CORRESPONDANCES
->#RÉACTIONS]


“NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE CONTRE LA LIBYE” par Redouane Mimounile 20 mars 2011..


« OPINIONS ET RÉACTIONS À L’INTERVENTION OCCIDENTALE EN LIBYE« 


[“L’ IMPÉRIALISME PROFITE DES POSITIONS DU DICTATEUR KADHAFI

POUR PERPÉTRER UNE AGRESSION CONTRE LA LIBYE”
,->#IMPÉRIALISME] par Marie NASSIF-DEBS, Beyrouth, le 19 mars 2011


“AFRIQUE DU NORD: LE RETOUR?” par Badis Guettaf.



PARTI SOCIALISTE DES TRAVAILLEURS

PST 27 Boulevard Zirout Youcef, Alger.

Tel/fax 021 71 47 72

email pst_dz@yahoo.fr

Siteweb: www.pst-dz.org

NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE EN LIBYE!

NON AU DICTATEUR KADDAFI!

Le PST dénonce l’agression militaire impérialiste en Libye portant la mort sous le fallacieux prétexte humanitaire. Notre parti a dénoncé avec énergie l’acharnement sanglant du despote libyen. Mais la mobilisation des puissances impérialistes, pour contrôler directement le pétrole libyen doit être dénoncée, car elle constitue une menace pour tous les peuples de la région.

Les amis de Ben Ali et de Moubarak, les complices de Khaddafi, les protecteurs des monarchies rétrogrades du golfe sont mal placés pour se poser en tuteurs de la démocratie.

À Bahrein, en Egypte, au Yemen, en Tunisie, en Arabie Saoudite, en Irak, partout, ils agissent, non pour aider les luttes démocratiques, mais pour imposer leur domination directe, pour recoloniser la région et le monde!

La complicité des néo-colonies majoritaires dans la Ligue Arabe et l’Union Africaine, la veulerie d’Amr Moussa soucieux d’obtenir le soutien US à sa candidature présidentielle donnent une couverture politique à une agression dangereuse pour notre pays et pour les pays du tiers monde.

La timidité du pouvoir autoritaire algérien et des autres régimes opposés à l’intervention facilite aussi l’action de l’OTAN.

C’est au peuple libyen qu’il appartient de décider de son avenir !

Solidarité des peuples de la région !

Chawki Salhi

SG du PST

Alger, le 20 03 2011

retour en haut de page


“DÉCLARATION

DU PARTI ALGÉRIEN POUR LA DÉMOCRATIE ET LE SOCIALISME (PADS)”

Après la décision du Conseil de Sécurité L’agression militaire impérialiste contre la Libye est le début d’une guerre permanente contre les peuples insoumis de la région

Solidarité avec les forces démocratiques progressistes antiimpérialistes libyennes dans leurs luttes contre le despotisme et les ingérences étrangères !

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a donné son feu vert au déclenchement de la guerre contre la Libye. La résolution portant autorisation d’intervenir militairement dans ce pays au prétexte mensonger et hypocrite de protéger les populations civiles contre les attaques du régime d’El Kaddafi constitue une grave menace pour la souveraineté de tous les peuples de la région et leurs luttes pour une démocratie véritable de progrès. Cette résolution porte aussi en elle des dangers pour la paix et l’intégrité territoriale des nations africaines.

Les grandes puissances impérialistes, et les anciens Etats colonisateurs de l’Afrique qui ont fait adopter cette résolution s’étaient lancés dans les préparatifs pour bombarder la Libye et détruire ses infrastructures sans attendre les résultats des délibérations de l’ONU. Elles n’ont pas perdu une minute pour commencer à exécuter leurs plans criminels. Des missiles sophistiqués et des avions de la coalition impérialiste sont en train de dévaster la Libye. La coalition ne se contente pas d’imposer la zone d’exclusion aérienne décidée par le Conseil de Sécurité. Elle s’attaque à tout le potentiel militaire libyen, y compris terrestre. Elle se prépare même à neutraliser ou détruire les infrastructures civiles, comme le réseau électrique, rééditant ce qu’elle avait fait en 1999 en Serbie et n’hésitant pas à provoquer de la sorte la mort de milliers de citoyens qui seront privés de structures de santé et d’eau potable, comme en Irak. Elle veut mettre ainsi à genoux la population et toutes les forces patriotiques qui refusent son diktat. En fait elle s’emploie méthodiquement à briser toute résistance avant de se ruer avec ses troupes ou sous couvert de mercenaires vers les champs pétroliers et gaziers de ce pays. C’est avec des procédés similaires, reposant sur des déclarations hypocrites et de gros mensonges médiatiques, que les USA avaient préparé l’opinion à l’occupation de l’Irak en 2003.

En réalité, cette coalition impérialiste ne s’intéresse nullement à la conquête des libertés démocratiques en Libye ou dans quelque autre pays dans le monde. Afin de réaliser ses plans néo-colonialistes, la coalition impérialiste criminelle a transformé Kaddafi en repoussoir après avoir collaboré avec lui dans la surveillance des mouvements des habitants de la région pour empêcher l’immigration vers l’Europe et dans le montage de manoeuvres communes contre les peuples, comme son projet de création d’un Etat targui menaçant directement l’unité territoriale des nations de la région. Le régime libyen a fait concession sur concession aux puissances impérialistes depuis 2003 en contre-partie de la levée du blocus économque. L’économie libyenne est passée sous le contrôle des multinationales et d’une bourgeoisie compradore antinationale. Encouragées par la coupure que ces changements économiques réactionnaires ont provoquée entre la grande masse du peuple et le régime, les puissances impérialistes en exigent beaucoup plus. Ce n’est pas contre la personne de Kaddafi que cette armada militaire des USA, de la Grande-Bretagne et de la France s’est mise en route. Sa guerre a pour but d’installer des marionnettes à sa solde et spolier le peuple libyen de ses richesses pétrolières. Avec cette nouvelle guerre, les rapaces impérialistes américains, anglais et français étalent au grand jour leur volonté de faire main basse sur les richesses de la Libye.

La résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU confirme la transformation de cette instance en instrument de partage du monde en zones d’influence entre les puissances impérialistes et d’accaparement des richesses des peuples dépendants et dominés économiquement. Les puissances impérialistes accentuent leur offensive pour mettre au pas les peuples et les régimes insoumis. Elles allument le feu au sein des Etats qui échappent à leur contrôle puis se présentent comme les pompiers qui cherchent à l’éteindre sous couvert d’une légitimité internationale à leur convenance. Outrepassant grossièrement les prérogatives de l’ONU, le Conseil de Sécurité s’arroge depuis quelques mois, avec l’affaire ivoirienne, le droit d’intervenir dans les conflits internes des peuples et de leur dicter les règles de conduite écrites par l’impérialisme.

L’argument de la défense de la démocratie pour justifier l’intervention militaire en Libye est d’une hypocrisie inouïe. Les puissances impérialistes ont associé à « l’inauguration » de leur nouvelle guerre les pantins de la Ligue arabe pour tromper l’opinion en lui faisant croire que les peuples arabes eux-mêmes approuvent leur aventure belliciste. Les régimes arabes qui ont donné leur onction à cette guerre sont les plus despotiques au monde. Ce sont des régimes monarchiques-théocratiques rétrogrades ou des valets de l’impérialisme comme les chefs auto-proclamés de la Tunisie et de l’Egypte installés  » à titre transitoire » avec le consentement des USA. L’Arabie saoudite qui a voté la résolution de la Ligue arabe a envahi Bahreïn avec 10000 soldats et des chars en nombre pour écraser la révolte populaire et maintenir par la force une monarchie décadente inféodée à l’impérialisme. Mais le Conseil de Sécurité et les puissances impérialiste pleines de « sympathie » pour les « révolutions arabes » font semblant de ne rien voir! Hillary Clinton trouve légitime l’appel de cette monarchie aux forces saoudiennes pour écraser sous ses chars le soulèvement du peuple!

Les oligarchies financières impérialistes assoiffées de surprofits cherchent une solution à la crise mondiale de leur système capitaliste en reprenant possession des gisements de pétrole et de gaz nationalisés à l’époque où grâce à l’existence d’un puissant camp socialiste le rapport des forces était plus favorable aux peuples secouant la domination impérialiste. En escomptant reprendre possession de ces sources d’énergie les grandes puissance impérialistes veulent dicter leur volonté à l’ensemble de la planète, y compris à leurs propres peuples, à faire plier les nations dépourvues de ces ressources.

L’Algérie est visée. La chute de l’Etat libyen se traduira inévitablement par l’installation de supplétifs à la botte de forces néo-colonialistes revanchardes à quelques dizaines de kilomètres de ses principaux champs pétroliers de Hassi Messaoud.

Cette guerre est un avertissement et un signal chargés de lourdes menaces que les oligarchies impérialistes envoient à tous les peuples d’Afrique et d’Amérique latine pour les obliger à accepter de se laisser déposséder de leurs richesses naturelles, sous peine d’être réduits en cendre sous une pluie de tomahawks. Ces gangs internationaux sont décidés à recourir à tous les moyens et à exploiter tous les prétextes, sans hésiter à les fabriquer de toutes pièces à l’aide de leurs puissants médias de propagande et d’intox, pour repartager l’Afrique dans un nouveau congrès de Berlin siégeant au Conseil de Sécurité.

Ceux qui, en Algérie, applaudissent à cette agression ou contribuent à répandre les mensonges sur le soi-disant objectif de protéger la population en lutte pour la démocratie, ou bien n’ont pas compris les véritables enjeux, ou bien sont des complices conscients des puissances impérialistes dont ils espèrent obtenir récompenses et miettes aux dépens des intérêts vitaux du peuple algérien. La perte de leurs ressources pétrolières n’apportera aux peuples de la région que misère, régression et barbarie.

Jamais les puissances impérialistes n’ont apporté la liberté et le progrès social à un peuple en lutte pour les libertés démocratiques et l’indépendance nationale. Un peuple qui attend sa liberté de l’intervention des puissances impérialistes ne peut être libre.

Les forces démocratiques anti-impérialistes de la région doivent renforcer leurs liaisons avec les masses populaires et leur solidarité internationale pour mettre en échec les plans impérialistes de recolonisation tout en se battant pour des changements démocratiques révolutionnaires dans leurs pays sans ingérence impérialiste.

Non à cette agression!

Non aux ingérences des puissances impérialistes!

La lutte pour la démocratie en Libye est l’affaire du peuple libyen!

Solidarité avec les forces démocratiques progressistes anti-impérialistes libyennes dans leurs luttes contre le despotisme et contre les ingérences étrangères!

Front contre les manœuvres des impérialistes et de leurs alliés internes!

le 20 mars 2011

Sources:

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net

Alger Républicain

retour en haut de page


SARKO A SA GUÉGUERRE!

Nicolas Sarkozy frétille de plaisir, Barack Obama le laisse se débrouiller comme un grand contre l’hyperpuissance libyenne. Il va jouer au Bush, son idole. Il va diriger la coalition qui va casser du bougnoule. Il doit regretter que Massu et Bigeard soient morts. Cela lui aurait fait tellement plaisir de les faire embarquer sur le «Charles de Gaulle», pour leur offrir d’assister au spectacle indicible du retour de l’armée française en Afrique du Nord!

Ce n’est pas tout à fait l’Algérie, mais il suffit de l’imaginer.

Et puis qui sait? C’est peut-être le hors-d’œuvre avant le plat de résistance.

L’Algérie fait bien partie des pays «arabes» qui semblent «tomber» les uns après les autres. Demain, un petit défilé sur le front de mer à Alger, en sauveur de la «démocratie», c’est plus près que jamais. Mais, ces Algériens déroutent le président. Ils déclenchent des émeutes, multiplient les grèves sans créer la situation qui lui permettra d’envoyer Bernard-Henri Lévy lui chercher des amis à lui, pour les reconnaître en tant que détenteurs du projet de pouvoir «démocratique».

Du côté des «arabes», l’émir du Qatar, Hamad ibn Khalifa Al Thani, va offrir à sa chaîne Al Jazeera le prolongement militaire qui lui manquait. Elle pourra diffuser en direct les exploits des soldats qataris et non plus seulement ceux des autres.

Dans l’aréopage de pays que préside Sarkozy, il y a aussi le Maroc, la Jordanie et les Émirats arabes unis. Chez nous, quand on se met sous les ordres d’un étranger contre ses frères, on se fait traiter de harki. Ce mot est certainement inconnu dans le lexique de ce type de dirigeants, mais c’est ce qu’on entend dans la rue, à propos d’eux. Parce qu’il n’y a pas d’autres mots pour le dire, quand il s’agit de la «fraternité arabe».

Les Africains ont plus le sens de la fraternité. En Afrique, aucun pays, en dehors de l’Egypte et du Maroc (des «arabes»), n’a donné son aval à la recolonisation.

On dit que c’est à cause du fait, d’une part, qu’ils savent ce que c’est et d’autre part, que pour le Bahreïn il n’y ait pas eu de résolution, mais une intervention au profit de l’émir.

Ses alliés autour de lui, ses laquais «arabes» à ses pieds, Sarkozy peut outrepasser ses prérogatives. Ses gesticulations effrénées le prédisent, alors que la résolution scélérate est assez limitative pour ce qui est de ce qu’il peut faire.

Néanmoins, la France peut le rappeler à sa réalité. Les 5 millions de demandeurs d’emploi, les 8 millions de citoyens vivant sous le seuil de pauvreté, les 3,5 millions de personnes sans logement ou mal logées et les 10 millions qui éprouvent les pires difficultés à se loger ont toutes les raisons de démontrer que la Libye n’est pas la préoccupation des Français.

Pis, le phénomène des travailleurs pauvres prend de l’ampleur sans perspective de voir la situation s’améliorer, à tel point que l’on commence à dire que c’est une normalité.

Devant ce constat, digne d’un pays «sous-développé», tout porte à croire que le risque est réel de voir tout ce beau monde s’interroger sur le coût des «Rafale» et des obus qu’ils larguent. Espérons que ce sera le plus tôt possible.

Dans ce cas-là, Bernard-Henri Lévy ne sera certainement pas chargé de «trouver des types formidables», mais d’expliquer sur les plateaux télés que ce n’est pas bien de se révolter.

Par Ahmed Halfaoui

le 21 mars 2011

Sources:

http://www.lesdebats.com/editions/210311/les%20debats.htm

retour en haut de page


OPINIONS & RÉACTIONS à L’ARTICLE “NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE CONTRE LA LIBYE” DU 20 MARS DE R. MIMOUNI

EXTRAITS DE CORRESPONDANCES

Message de H.A à Fateh Agrane

Le 21 mars 2011, H.A a écrit :

bonsoir Fateh

Encore une résidente en France qui n’est pas d’accord avec tous ces écrits que j’ai reçus concernant l’intervention de la coalition en libye.

Je suis d’accord que l’ingérence n’est jamais innocente mais dans le cas de la Libye, c’est tout de même un peuple qui s’est fait massacrer par un sanguinaire fou sans que les pays arabes ne bougent le petit doigt.

Devant ce silence lâche des gouvernants arabes, le peuple libyen a appelé à l’aide et crois moi, en France on était rassurés de savoir que Sarkozy réagisse.

C’est une intervention qui se fait sous l’égide de l’ONU et le tout est de « surveiller » l’après-intervention.

En tout cas mon point de vue est qu’il faut stopper ce fou de Kadhaffi qui n’a aucun respect pour sa population, quelque soit nos positions politiques il ne faut pas perdre de vue l’humanitaire et jouer le jeu de nos responsables qui parait-il ont été jusqu’à donner des armes à ce dirigeant pour liquider son peuple (je pense notamment à Bouteflika).

L’opinion française est outrée par l’attitude des pays arabes et pour une fois Sarko est applaudi par tous. H.A

_________________________

Réponse de Fateh Agrane à H.A

le 22 mars 2011:

Chère H.A BONJOUR

Kadhafi a, jusqu’avant les présents évènements, été le chouchou des américains et de Sarkozy.

Il dressait sa tente de la honte et de la dictature menée contre son peuple dans les jardins de la maison blanche et de l’Elysée, en contre partie sarko lui vendait les armes et les américains s’accaparaient des puits de pétrole qu’il venait de dénationaliser, ils l’ont chargé aussi d’empêcher les immigrants vers l’Europe, il coulait les embarcations de fortune des misérables africains et pour les survivants il les emprisonnait! C’était leur chien de garde! Ils ont bien sûr fermé les yeux!

Ce fou sanguinaire est à combattre par son peuple et a besoin de solidarité des autres peuples de la région et du monde! Seul son peuple a le droit de le juger et de le condamner, mais jamais les impérialistes américains français et autres ne se sont accourus pour défendre les peuples, ils défendent leurs intérêts uniquement leurs intérêts au mépris du droit international au mépris du droit a la vie!

Regarde ma chère H.A ce qui se passe en Palestine et le génocide perpétré contre ce peuple par l’entité sioniste que font sarko et les autres, ils soutiennent le colonisateur, ils soutiennent Israël.

Quelle démocratie défend sarko ce boy des états unis au Bahreïn, il ferme ses yeux contre le massacre perpétré contre les bahreinis par les armées de ce dernier et d’Arabie saoudite et du Qatar, le Qatar avec sa chaine “el jazzera” bases avancées des yankees au moyen orient.

Vois tu H.A dans cette partie du monde sarko le pantin des impérialistes et de l’entité sioniste ne défend pas le peuples contre les rois mais plutôt les rois barils contre leurs peuples! Tout simplement parce que le Bahreïn est la plus grande base américaine de la région, ils doivent la protéger, pour garantir leurs intérêts par le règne sanguinaire des familles royales assises sur les puits de pétrole et sur les ossements de touts les opposants démocrates à leur régime.(en Arabie saoudite la femme n’a pas le droit de conduire un véhicule madame, elle est lapidée, exécutée , avilie , tuée…)

Ma chère H.A

On nous a dit que l’intervention en Irak était contre Saddam est le fait que ce dernier possédait l’arme nucléaire, il s’est avéré que rien de cela n’est vrai , regarde ce qu’il est advenu de l’Irak, complètement détruit et mis entre les mains de pantins placés par les américains pour gérer, pour leur compte, leurs intérêts pétroliers, c’est un Irak moyenâgeux aujourd’hui, et cela sert les intérêts impérialistes.

Je suis vraiment étonné qu’un sarkozy puisse te rassurer mon amie! alors que la majorité de son peuple était sorti dans la rue pour s’opposer à la loi sur la retraite! il a fait fi de tout cela et avait fait voter cette loi; étonné qu’il puisse te rassurer alors qu’il a toujours volé au secours de l’entité sioniste.

Oui l’opinion des peuples arabes est outrée, par le comportement des despotes, rois et présidents arabes pantins de l’impérialisme étasunien et occidental, même le Qatar envoi ses avions de chasse pour bombarder la Libye, oui Kadhafi devrait partir et avec lui ceux qui ont étés toujours ses soutiens, les massacreurs de l’humanité, les impérialistes américains, français et autres!

Le peuple libyen et les autres peuples de la région sauront faire face a leurs despotes et les anéantiront!

Lorsque cet ouragan impérialiste s’arrêtera, et on l’espère le plus vite, on s’apercevra des gros mensonges de la propagande des medias impérialistes et arabes comme la chaine qatarie “el jazzera”, on s’apercevra que ce n’est pas le sort du peuple libyen qui fait bouger le complexe militaro industriel impérialiste, mais le pillage des richesses!

Le peuple libyen restera plus asservi encore s’il ne se mobilisera pas avec les autres peuples de la région pour sa souveraineté sur son sol, et sur ses richesses, nul ne pourra instaurer la démocratie a sa place! encore moins les marionnettes qu’ils sont entrain de préparer…..

FATEH AGRANE

retour en haut de page


NON À L’AGRESSION IMPÉRIALISTE CONTRE LA LIBYE

Solidarité avec le peuple libyen

Les pays impérialistes ont commencé leur agression militaire contre la Libye le samedi 19 mars. Les armées américaines, françaises et anglaises ont lancé des attaques aériennes et de missiles contre ce pays. Ce scénario était prévisible et préparé depuis une longue période. Il ne s’agit pas d’une intervention humanitaire, approuvée par l’ONU, pour venir au secours du peuple libyen en révolte, réprimé par le dictateur Kadhafi. Il s’agit d’une opération de reconquête de la Libye pour une prise en main de ses ressources en hydrocarbures (deux millions de barils jour) et pour placer un nouveau régime plus maniable pour la garantie des intérêts impérialistes.

Jamais les Etats impérialistes ne se sont réellement inquiété du sort des peuples arabes, soumis aux pires régimes moyenâgeux comme en Arabie Saoudite , ou aux pires massacres perpétrés pendant des semaines contre le peuple palestinien de Ghaza , par l’armée d’agression israélienne et qui ont fait plus de 1500 morts !

Ne se laisseront tromper par le pilonnage de la propagande des médias des USA et consorts que ceux qui veulent bien faire semblant d’y croire ou qui défendent sournoisement les intérêts américains pour une raison ou une autre. Le peu glorieux appel de certains journaux, dits indépendants de notre pays, à une intervention militaire étrangère en Libye, en est la triste réalité !

L’agression impérialiste fait courir un grand danger pour la paix et la stabilité dans notre région, aux portes de notre pays.

Les gesticulations de Kadhafi

Le régime de Kadhafi qui s’est défait du roi Idris , il y a quarante ans , et avait amorcé une politique de libération nationale, de nationalisations, d’édification économique, de progrès social et culturel ,de soutien aux mouvements de libération a toujours eu un déficit en matière de démocratie. Il a de tout temps suscité une haine tenace de la part des Etats impérialistes. Ses gesticulations et initiatives aventuristes, la main mise de son clan et de sa famille sur la sphère politique et économique ont isolé ce régime à l’intérieur et à l’extérieur. Sentant le vent tourner, le dictateur de Tripoli a tout fait pour s’attirer les bonnes grâces des USA et de l’Europe. Il s’est mis à leur service, par des marchés juteux, pour des interventions en Afrique, via le recrutement de mercenaires, pour empêcher l’émigration des Africains vers l’Europe. Sous la houlette du FMI, il a entrepris une politique de dénationalisations et de privatisation des entreprises publiques, une remise en cause des conquêtes sociales et de soutien des prix des produits de première nécessité, avec une hausse du chômage et l’appauvrissement des larges couches de la population, alors que la corruption et la dilapidation des fonds publiques faisaient rage ! Les mesures dictatoriales et antidémocratiques ont suivi le mouvement en hausse du mécontentement et de la contestation populaire.

Les USA et leurs sous- traitants européens, effrayés par la tournure défavorable qu’auraient pu prendre les révoltes populaires en Tunisie et en Egypte, ont pris les devants en Libye, d’autant que le scénario était prêt et les acteurs aussi, politiques et militaires, injectés dans les régions pétrolières du pays. Il est de notoriété publique que les troupes en armes hostile au régime de Kadhafi et leur habillage politique lancées sur le terrain, sont sous contrôle et aide de la CIA!

C’est pour sauver ces troupes mises en difficulté sur le terrain par les troupes de Kadhafi, et non pour protéger le peuple libyen contre la répression, que les bombes et les milices pleuvent sur la Libye et son peuple.

Halte à l’intervention étrangère

Aujourd’hui, le plus urgent est de dénoncer et de mettre fin à l’agression impérialiste politique et militaire contre la Libye et son peuple. Il faut contrecarrer la propagande impérialiste et ses relais chez nous de ceux qui ont vendu leur âme au diable Il est vital d’empêcher que la mèche allumée ne se transforme en intervention terrestre, n’embrase toute la région et ne mette en danger notre pays et sa sécurité. Les marchands d’armes et les compagnies pétrolières sont les seuls gagnants dans cette aventure.

Pour tous les patriotes, hommes de progrès et de paix, il est vital d’édifier et de renforcer le front anti-impérialiste dans notre pays, de rejoindre les voix et les actions à l’échelle régionale et mondiale de ceux qui disent non à l’agression, non à la guerre, qui disent aussi solidarité avec le peuple libyen et soutiennent son droit de se débarrasser du régime de Kadhafi. Les peuples de Tunisie et D’Egypte ont commencé à se débarrasser de leurs systèmes dictatoriaux. Les autres peuples de la région aspirent aux mêmes changements et c’est leur droit, et ça sera leur œuvre!

20 mars 2011-03-20

Redouane Mimouni

retour en haut de page


« OPINIONS ET RÉACTIONS À L’INTERVENTION OCCIDENTALE EN LIBYE »

_______________________

MESSAGE REÇU PAR MAHIEDDINE MOHAMED D’UNE CORRESPONDANTE FRANÇAISE

ET TRANSMIS À FATEH AGRANE

LE 20 MARS 2011

Bonjour mon ami fateh:

je croyais bien faire en envoyant l’article sur “dénonciation de l’agression capitaliste en Libye” à une soit disante amie française

et regardes la réponse de cette femme française: c’est vraiment malheureux mon ami: comment les français sont conditionnés par l’impérialisme mondial: Lis mon ami c’est du racisme politique:

bonjour,

de toute façon, quoiqu’on fasse, nous serons critiqués…. non assistance à personne en danger, sans aide extérieure le peuple lybien retombe sous la dictature de Kadhafi, si on les aide nous sommes accusés d’être intéressés par leur richesse, donc voilà…

Que l’algérie et les autres pays proches et de même culture aillent les aider dans ce cas!

Je n’ai rien à ajouter sinon que dans les 2 cas, de nombreuses personnes seront victimes des armes et c’est écoeurant… et c’est facile aussi de critiquer et de ne rien faire pour que cela évolue autrement!

Une aide armée n’est pas gratuite, et la France n’avait pas besoin de ça avec toutes les dettes qu’elle a… c’est tout ce que j’ai à dire, je plains les lybiens sans aide extérieure ou avec! Les prochaines années vont être dures pour eux, très dures…

Les critiques sont faciles, les actions le sont moins, que fait le monde arabe?

bonne journée

_______________________

RÉPONSE DE FATEH AGRANE À MAHIEDDINE MOHAMED

Saha Mohiéddine

As – tu envoyé ta réponse a l’intéressée?

Effectivement elle doit savoir certainement aussi qu’un peuple est entrain d’être massacré en Palestine par l’entité sioniste mais sa France, celle de Sarkozy et des impérialistes étasuniens et occidentaux n’ont rien envoyé la bas au contraire, ils aident et encouragent l’entité sioniste colonisatrice à exterminer le peuple de Palestine.

Les yankees américains ont massacré le peuple d’Irak avec le motif de possession de ce dernier d’armes nucléaires qui n’existaient en définitive pas, et personne de ces criminels n’est intervenu sauf comme vautours pour s’accaparer des chantiers de reconstruction sur les ruines et le sang d’un IRAK martyre causées par les soit disant tirs chirurgicaux dirigés en définitive sur tout ce qui était vivant en Irak.

Au BAHREIN aussi les manifestants sont quotidiennement massacrés avec l’aide de l’armée d’Arabie saoudite et du Qatar sans que Sarkozy ne vole au secours du peuple bahreïni, et ne condamne ses dirigeants; au contraire ce massacre est exécuté avec leur bénédiction.

Cette danse macabre de vautours autour des champs pétroliers de Lybie et des ressources
existants dans le sous sol des pays du sahel africain sont le vrai motif de cette guerre entamée en Lybie, ils se sont toujours accommodés du despote de Gueddafi tant qu’il a servi leurs intérêts, ils ne se sont jamais souciés du peuple libyen et des peuples de la région.

Ils passeront là où ils pourront à l’acte de démembrement de la région et sa balkanisation, ils seront plus a l’aise avec une Lybie tribale, et des pays saucissonnés pour mener a bien leur politique de pillage de leurs richesses.

Seule une mobilisation anti impérialiste pourra les repousser et permettra aux peuples de la région de vaincre ses propres despotes et ces néo colonialistes avec.

Car ils sont les deux revers d’une même médaille, ils sont de plus en plus agressifs, ils feront la guerre, car ils n’ont que ça à faire, car leur système est bloqué, le capitalisme est en grande crise, ils doivent transférer les regards de leurs peuples ailleurs, leur complexe militaro industriel doit plus que jamais fonctionner avec l’argent et les ressources de nos pays!

A bas l’impérialisme !

Non à l’agression de la Lybie.

FATEH AGRANE

20 MARS 2011

retour en haut de page


L’ IMPÉRIALISME PROFITE DES POSITIONS DU DICTATEUR KADHAFI

POUR PERPÉTRER UNE AGRESSION CONTRE LA LIBYE

samedi 19 mars 2011, par ماري ناصيف-الدبس

Le peuple libyen est, aujourd’hui, très anxieux en ce qui concerne son destin et celui de son pays.

Il s’était soulevé pour en finir avec un dictateur qui avait pratiqué toute sorte d’oppression et de répression durant 43 ans dans le but d’asseoir son régime et de remplir de quelques 100 milliards de dollars ses poches et celles de ses enfants.

Le peuple libyen s’est soulevé contre un tyran, prenant pour exemples les révolutions arabes, dont celle de la Tunisie, son plus proche voisin.

Cependant, son soulèvement est menacé de grands dangers, dont le plus important viendrait de l’alliance non sainte passée par la France et la Grande Bretagne avec le régime «officiel» arabe, représenté par Amr Moussa et, avec lui, Hochiar Zibari, façonné par les Etats-Unis et l’OTAN, ainsi que tous ceux dits «les Arabes de Washington».

Cette alliance a, en effet, a décidé de profiter des crimes commis par le régime de dictature libyen afin de mettre la main sur la Libye et toutes les richesses qu’elle recèle; surtout que Kadhafi leur avait déjà montré l’importance de ces richesses, tant à travers des donations pour des campagnes électorales ou, encore, des commissions pour des ventes d’armes ou, enfin, des concessions pétrolières…

Ainsi, nous assistons à une nouvelle tentative de retour sur le terrain du projet dit «Le Nouveau Moyen Orient» élargi, après une certaine stagnation.

Le but actuel: mettre la main sur la Libye comme troisième pays arabe à la suite du nouveau morcellement du Soudan qui, après l’Irak, est passible d’une guerre confessionnelle.

Mais ce que le tyran, qui pense pouvoir résister à la marche inéluctable de l’Histoire, et, avec lui, les nouveaux «défenseurs» des libertés ont oublié, c’est que leur sort ne sera pas meilleur que celui déjà connu par Saddam Hussein et George Bush.

Aidons le peuple libyen dans sa lutte pour mettre fin à la dictature.

Œuvrons pour empêcher que la Libye et son peuple ne tombent entre les mains des impérialistes.

Faisons face à l’alliance non sainte et empêchons-la de réaliser ses objectifs.

Marie NASSIF-DEBS,

Beyrouth, le 19 mars 2011

_____________________

(Samedi, 19 mars 2011 – Avec les agences de presse)

الامبريالية تستفيد من تعنت الديكتاتورية القذافية للعدوان على ليبيا ونهب ثرواتها

ماري ناصيف – الدبس

الشعب الليبي الثائر قلق جدا، اليوم، على مصيره ومصير وطنه

فهو انتفض للخلاص من ديكتاتور عاث، هو وعائلته، في الأرض فسادا وقهرا وقمعا طيلة 43 عاما بهدف تمتين سطوته وملء جيوبه وجيوب أولاده بما يقارب المائة مليار دولار

الشعب الليبي انتفض للخلاص من الطاغية، مستلهما في ذلك مسارات الثورات العربية وأقربها إليه ثورة الشعب التونسي. إلا أن نضاله يتعرض اليوم لمخاطر جمة، لعل أهمها التحالف غير المقدس الذي نشأ بين فرنسا وبريطانيا وبين النظام الرسمي العربي المتهاوي، ممثلا بالسيد عمرو موسى ومعه هوشيار زيباري المدرب على أيدي القوات الأميركية والأطلسية ومن لف لفهما من « عرب واشنطن »

فهذا التحالف قرر الاستفادة من جرائم النظام الديكتاتوري الليبي، وتوظيفها للاستيلاء على ليبيا وثرواتها كلها، بعد أن كان القذافي قد وزع على البعض – الأوروبي – منهم مساعدات مادية كبيرة، إما على شكل تبرعات لحملة انتخابية من هنا أو من خلال صفقات سلاح من هناك أو الإذن بالتنقيب عن النفط من هنالك

وهكذا يعود مشروع « الشرق الأوسط الجديد » الموسع إلى الانطلاق مرة جديدة بعد تعثره خلال الأعوام الثلاثة الماضية، محاولا القبض على ليبيا بعدما نجح في وضع اليد على السودان (بعد العراق) وتقسيمه وذر الفتنة الطائفية داخله

إلا أن ما نسيه الطاغية المستمر في إجرامه وما لم يعه المدافعون الجدد عن « الديمقراطية » في ليبيا هو أن مصيرهم كلهم لن يكون بأفضل حال مما كان عليه مصير صدام حسين وجورج بوش من قبلهم

لندعم الشعب الليبي في نضاله من أجل الخلاص من الديكتاتورية

ولنتحرك لمنع وقوع ليبيا وشعبها في براثن الامبريالية

لنتحرك ضد الحلف العدواني غير المقدس الذي نشأ اليوم ولنمنعه من تحقيق أهدافه

بيروت في 19 آذار 2011

retour en haut de page


AFRIQUE DU NORD: LE RETOUR

De quoi pleurer d’émotion, les gentils Occidentaux ont fini par obtenir «l’autorisation» d’aller sauver le peuple libyen en danger et il était temps.

C’est, qu’en plus, il ne fallait pas décevoir ces pauvres «arabes» qui l’ont instamment demandé. Il y avait même le Liban, ce petit pays que les bombardiers israéliens connaissent bien, qui s’est porté volontaire pour déposer la requête sur le bureau du Conseil de sécurité de l’ONU. Et le Qatar qui offre les services de son armée, après avoir offert Al Jazeera.

Juste avant, un cri indigné de Martine Aubry, la première dame du Parti socialiste français, qui sort de sa réserve pour la circonstance: «…Aujourd’hui, la communauté internationale est dans l’incapacité, le manque de courage d’agir; j’ai honte pour l’Europe, j’ai honte pour nos organisations internationales; on a été infoutus d’être au rendez-vous d’un peuple martyrisé et qui le sera plus encore par l’incapacité des puissants de ce monde à se mettre d’accord; on se met d’accord pour aider les banquiers, pas pour aider un peuple». Elle affirme, la pauvre: «J’y pense jour et nuit». D’ailleurs, elle a toujours été là pour défendre les opprimés. Il y a peu, avant de se préoccuper des Libyens, elle s’est lancée au secours d’Israël qui fait l’objet d’une campagne de boycott de ses produits: «Je pense que ceux qui prônent le boycott se trompent de combat: au lieu de porter la paix, ils portent l’intolérance, ils portent la haine. Et quand on veut un chemin de paix, on ne commence pas par porter cela». On peut voir qu’elle est de tous les combats et si je l’ai choisie c’est parce qu’elle résume admirablement le sentiment qui prévaut dans la «communauté internationale».

Il y a quelques jours, une autre dame plus puissante, Hillary Clinton, s’est rendue sur la Place Tahrir au Caire, comme un général après la bataille qu’il aurait gagnée et pour mettre en garde contre les ennemis de «la révolution», en faisant allusion à ceux pour qui rien n’a changé. Les emplois ne vont pas se créer du jour au lendemain, a-t-elle averti.

Son chef, Barack Obama, Président des États-Unis, se rappelle, de temps en temps que: «Personne n’a souffert plus que les Palestiniens (le peuple palestinien) de l’échec du leadership palestinien à reconnaître Israël, à renoncer à la violence, et à envisager sérieusement une négociation pour la paix et la sécurité dans la région». Mais, à la différence près que les Palestiniens sont fautifs de ce qui leur arrive, ce qui fait que les États-Unis ne laissent passer aucune résolution qui pourrait les encourager dans l’erreur où ils se trouvent.

En réponse, les «arabes» et le Liban, en particulier, comprennent parfaitement qu’une zone d’exclusion aérienne et que des frappes ciblées contre Israël ne font pas partie des «actions humanitaires», applicables aux «arabes», et que les reporters d’Al Jazeera «Embedded», pour l’occasion, pourront nous retransmettre.

Dans les jours qui viennent les bombes vont faire un sort aux Libyens qui soutiennent Kaddafi et, accessoirement, à ceux qui feront office de victimes collatérales, dans une opération de reconquête de ce qui a été perdu par les Britanniques et par les Etats-Unis, il y a 42 ans.

On peut prédire que ce sera comme en Irak ou en Afghanistan, du moins que cela ne passera pas aussi facilement qu’on nous le dit.

On ne peut prédire la taille du morceau que prendra Sarkozy, à moins qu’il ne se fasse que la main, en rêvant de l’Algérie.

Par Badis Guettaf

Sources: http://www.lejourdalgerie.com/Editions/200311/une/Lejour.htm

retour en haut de page


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.