MIGRATION-DÉVELOPPEMENT-DROITS HUMAINS: DÉCLARATION D’ENGAGEMENT DES PARTICIPANTS AU COLLOQUE DE DAKAR

COLLOQUE INTERNATIONAL DES SOCIETES CIVILES EURO-AFRICAINES SUR LES MIGRATIONS ET LE DEVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE ET SOLIDAIRE

DU 12 AU 14 OCTOBRE 2009

DAKAR – SÉNÉGAL

Déclaration d’engagement

(Final)

Au terme de trois journées de travail en commun, les participantes et participants au colloque international des sociétés civiles euro-africaines sur les migrations, le développement humain durable et solidaire ;

Se remémorant les événements de Ceuta et Melilla en 2005 et rendant hommage aux victimes de ces dramatiques événements et à toutes les victimes des politiques migratoires mises en œuvre par l’union européenne et sous traitées à certains gouvernements africains,

Exprimant leur désapprobation des expulsions massives des migrants, de plus en plus fréquentes dans les pays du nord comme dans ceux du sud. Et la systématisation de ces expulsions découlant ainsi d’une logique basée sur la chasse, l’enfermement et l’éloignement des migrants en Europe et dans les pays du Sud,

Réaffirmant leur volonté de mettre leurs compétences et leurs expériences au service du respect des principes de Droits Humains et de la mise en œuvre d’une véritable stratégie de développement humain inclusif, durable, solidaire et cohérente. Et décidés à tourner le dos à toute stratégie visant à imposer la conditionnalité de l’aide public au développement dans la collaboration à des programmes de «prévention de l’émigration»,

Considérant les inégalités flagrantes entre pays du nord et du sud liées aux modèles économiques dominants qui sont imposés aux pays du sud et réaffirmant leur préoccupation face aux aspects de la crise économique et financière internationale et la nécessité de défendre la diversité culturelle et du droit à la liberté de circulation et d’établissement,

S’engagent, sur la base de l’approche Droits Humains et les principes de développement inclusif, à œuvrer en commun pour :

1. Rendre visibles les violations aux droits humains commises par les Etats de l’espace euro-africain dans le déploiement des politiques de gestion des flux migratoires. Ainsi que les luttes pour la dignité et pour le respect de leurs Droits Humains intrinsèques, menées par les migrants et les organisations qui leurs viennent en soutien dans l’espace euro-africain,

2. Sensibiliser l’ensemble des sociétés civiles euro-africaines aux obstacles au développement que constitue la mise en œuvre de politiques migratoires utilitaristes et incohérentes, politiques qui se basent sur l’entrave à la liberté de circulation et sur le chantage à l’aide au développement,

3. Identifier les barrières qui empêchent ou entravent le développement humain durable et solidaire des sociétés euro-africaines et proposer les alternatives adéquates,

4. Renforcer les capacités des migrants, de leurs organisations et des acteurs de solidarité par l’information, la formation, le diagnostique et la conscientisation aux conséquences des politiques migratoires,

5. Favoriser les échanges de bonnes pratiques et les synergies avec les organisations engagées dans d’autres dynamiques similaires au niveau régional et international,

6. Lutter activement contre toutes les formes de discrimination, de xénophobie et de racisme dans l’exercice par les migrants de tous leurs droits fondamentaux tel qu’ils sont universellement reconnus,

7. Faire connaitre le processus de la charte mondiale des migrants au niveau local, régional et continental,

8. Promouvoir la transparence dans nos pratiques organisationnelles et de collaborer dans un cadre solidaire et pluriel,


Demandant aux gouvernements de l’espace euro-africain et aux organisations intergouvernementales :

– De revisiter leurs politiques visant à imposer la conditionnalité de l’aide publique au développement, et de s’abstenir de la mise en œuvre de tout programme se basant sur la remise en cause des droits fondamentaux notamment le droit à la liberté de circulation et le droit légitime à l’accès au développement,

– D’instaurer de manière effective la concertation et le dialogue avec les organisations des sociétés civiles euro-africaines dans le domaine de la migration et du développement,

DAKAR le 14 OCTOBRE 2009

Premiers signataires

AME (MALI) – AMDH (Mauritanie) – CHARTE MONDIALE DES MIGRANTS (réseau mondial) – CAHBA/FORAM (Mali) – « RIRE DES JEUNES » Réseau pour l’Insertion et la Réinsertion des Jeunes – Groupe de Recherche et d’Actions sur les Migrations en Afrique Centrale / Fondation Conseil Jeunesse (FCJ) (Cameroun) – FORUM DU TIERS MONDE (réseau mondial) – CNCD-11.11.11 (Belgique) – CIMADE (France) – GADEM (Maroc) –– RAMAO (Cap Vert) – MEDICO International (Allemagne) – Le TOCSIN (Burkina-Faso) – WORLDVIEW-THE GAMBIA (Gambie) -– GRAPAD (Bénin) –- ALTERNATIVE ESPACE CITOYENS (Niger) – GROUPE MIGRATION ET DEVELOPPEMENT DU CONGAD : IFAN UCAD de Dakar – ANAFA/PAALALE – USE – PANEL SÉNÉGAL – UNSAS/UDEN – ASCO DE / GMD -RADDHO – FTM – COFLEC – Caritas SENEGAL – PARI point d’Accueil pour Réfugiés et Immigrés – FODDE – ANRAF (Sénégal).