PROGRAMMES DE DÉSTABILISATIONS EN ALGÉRIE?

siteon0-2.jpg


Appels sur Facebook à manifester en Algérie

Qui tire les ficelles ?

mercredi 14 septembre 2011

par algerep

Les appels lancés depuis des semaines et de façon persistante sur les réseaux Facebook pour de grandes manifestations le 17 septembre prochain, un samedi, amènent à se poser des questions. Qui en sont les auteurs? Sur qui comptent-ils et qui sont leurs complices dans le régime?

On sait depuis la fameuse “bloggeuse de Damas”, soi-disant persécutée par les autorités syriennes, en fait un Anglais confortablement installé chez lui, que des personnages virtuels sont dupliqués à l’infini sur les réseaux internet par des automates informatiques aux mains des experts de la CIA pour déstabiliser les régimes inscrits sur la liste de “l’Empire du Mal”.

Il est évident que l’Algérie représente une proie de choix pour les puissances impérialistes en raison de ses richesses en pétrole et en gaz. Les chefs d’orchestre des “révolution colorées” doivent penser que le moment est propice pour installer à la tête du pays des Karzaï ou des pantins à l’image des créatures de Benghazi propulsés par les missiles de l’OTAN à la tête de la Libye.

Les architectes du remodelage impérialiste des pays arabes, croient probablement que leur entreprise de recolonisation va pouvoir se réaliser par l’exploitation des luttes de masse de ces dernières années pour les libertés démocratiques et la justice sociale.

De leur côté les candidats algériens aux postes de supplétifs des troupes impérialistes, au sein ou en dehors des appareils du pouvoir, voudraient bien précipiter les choses en provoquant une situation où le sang coulerait à flot. Et dans le cas où leurs petits calculs morbides ne venaient pas à se concrétiser, rien de mieux que de réaliser des montages vidéos représentant des scènes de tueries imaginaires. Apparemment cette hyptothèse est retenue et la fabrication de films est déjà bien avancée. « Plus le mensonge est gros, plus il a de chances d’être cru » disait Goebbels, le chef de la propagande nazie. Des telles mises en scène ont bien marché. En Côte d’Ivoire la vidéo-montage de femmes “tuées à la mitrailleuse” à Abidjan, qui avait fait le tour du monde en moins de 24 heures, a servi à discréditer les partisans de Gbagbo et à justifier l’intervention militaire étrangère et française pour placer Ouattara à la tête de ce pays.

Le même procédé a été utilisé depuis des mois pour soutenir l’offensive des États impérialistes contre la Syrie en vue d’imposer, au nom “de la démocratie et de la défense des droits de l’homme” des marionnettes appliquant servilement le plan du Grand Moyen-Orient.

Le peuple algérien, les travailleurs, les fellahs, les jeunes et les intellectuels de progrès n’ont pas besoin de “l’aide” des Etats impérialistes dans leur lutte pour les libertés démocratiques et les changements auxquels ils aspirent. Au contraire, ce que par expérience ils craignent le plus c’est l’intervention étrangère, ce sont les ingérences des USA, de la France et de l’UE. Ils savent que ces puissances n’ont qu’un seul objectif : recoloniser les peuples qui s’étaient débarrassés de leur oppression au prix d’un long combat et de grands sacrifices, de centaines de millions de morts et de disparus.

Il sait d’instinct que si les dirigeants des États impérialistes font mine de pleurer sur leur situation c’est pour remplacer les responsables actuels par d’autres plus dociles, par d’autres dictateurs pour empêcher l’instauration de régimes démocratiques populaires ne respectant pas les “règles de gouvernance” confectionnées pour leur apprendre à obéir au doigt et à l’oeil des rapaces qui veulent se repartager le monde.

Alger républicain

14.09.11


La chaîne Al jazeera prépare au Maroc des montages vidéos pour mettre l’Algérie à feu et à sang

mercredi 14 septembre 2011

par algerep

De nombreux citoyens s’inquiètent de l’exploitation du mécontentement actuel par des organisations ou des personnalités liées aux puissances impérialistes pour des objectifs étrangers à leurs aspirations.

Notre rédaction a reçu le message qui suit sans indication sur l’identité de son auteur et ses sources.

Nous nous faisons cependant un devoir de le diffuser pour contribuer à enrayer la machine de décervelage et d’intox actionnée par les stratèges de l’OTAN. Son contenu est en effet vraisemblable. Il rejoint notre conviction que les stratèges de l’OTAN, enhardis par leur succès en Libye, ont mis au point une tactique adaptée à notre pays. Une tactique qui s’appuie sur des supplétifs piaffant d’impatience à la perspective d’un changement provoqué de l’extérieur leur donnant droit au partage du gâteau.

Voici des extraits de ce message :

“La chaîne qatarie Al Djazeera prépare au Maroc la mise en scène d’émeutes en Algérie. Elle s’apprête à la diffuser le samedi 17 septembre.

De la révolution du Jasmin en Tunisie, à la guerre en Libye, aux mouvements de contestation toujours d’actualité en Syrie, en passant par la chute de Moubarek en Égypte, dans le conflit israélo-palestinien, la chaîne d’information continue qatarie Al Jazeera pratique un journalisme ouvertement mensonger.

Quelles sont ses méthodes, quelles sont ses limites ? La chaîne choisit-elle politiquement ses guerres ? Fait-elle le journalisme en son nom propre ? Tant d’interrogations qui restent sans aucun élément de réponse.

L’Algérie, pour sa part n’a jamais été épargnée, voire souvent ciblée. Notre pays a été souvent un sujet de longs débats au sein de cette même chaîne.

À l’heure actuelle, à l’approche de ce 17 septembre, dont on ne cesse de dire beaucoup de choses, Al Jazeera est en train, selon des sources bien informées, à mettre de grands moyens pour un tournage digne des films hollywoodiens.

Selon nos sources, la chaine qatarie « tient vraiment à réussir son scoop d’informer en temps réel » sur ce qui se passera, selon ses envoyés spéciaux, en ce 17 en Algérie. Pour ce faire, une équipe technique, des réalisateurs et bien sûr des « acteurs » ont été dépêchés à Oujda dans le royaume marocain.

Le choix d’une telle ville n’est pas fortuit sachant la proximité du langage et du teint entre les Marocains et les Algériens des frontières de l’Ouest. De véritables mises en scènes et simulations de manifestations sont au menu des génies d’Al Jazeera. Ils veulent coûte que coûte montrer que l’Algérie et sur un brasier en diffusant des images d’émeutes généralisées.

Il n’y a pas de fumée sans feu. Assurément les Qataris ne sont pas les seuls dans le coup. L’on imagine bien évidemment la générosité des services secrets de sa majesté le roi qui, au lieu de prendre une position ferme quant à toutes les questions internationales, font dans les coups bas comme à leurs habitudes.

Il est connu du grand public, et les spécialistes des médias n’hésitent pas parfois à le dire, Al Jazeera est loin d’être neutre dans son traitement de l’information rapportée. Et que souvent, cette chaîne semble même se départir de la neutralité qui doit être la sienne.

Envers l’Algérie, cette chaîne n’est pas à sa première bavure. En janvier 2011, durant les émeutes liées à la vie chère, elle a essayé d’attiser le feu par des méthodes peu orthodoxes, à l’image de Ali Belhadj qui se croyait revenir à 1988 en tentant de récupérer la révolte des jeunes.

(…) D’autre part, Al Jazeera, n’a par contre jamais été intéressée lorsqu’il s’agit de la répression au Bahrein.”


Sources

http://www.alger-republicain.com/

repris par tropique@cablenet.com.ni « ALERTA en Argelia, el mismo guión ingerencista en Libia y Siria que se repite (en fr.) ».


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.