SYRIE: LES OPPOSANTS DE L’INTÉRIEUR CONTRE L’INTERVENTION ÉTRANGÈRE

Un Conseil national syrien (CNS) a été constitué à Istanbul à la fin août dernier, il s’efforce depuis de coiffer le combat pour le changement en Syrie et de rallier à lui l’ensemble de l’opposition syrienne. Dans un article intitulé « L’opposition syrienne en quête de structuration à Istanbul », le Monde.fr d’hier fait le point. Extraits

« Le CNS peine encore à rallier l’ensemble de l’opposition syrienne. Les opposants de l’intérieur, réunis à la mi-septembre près de Damas, n’ont pas l’intention de le rejoindre, a affirmé jeudi l’écrivain syrien Michel Kilo. « Les opposants réunis au sein du Conseil national sont favorables à une intervention étrangère pour résoudre la crise en Syrie alors que les opposants de l’intérieur sont contre », a-t-il justifié.

Âgé de 71 ans, cet écrivain est une figure historique de l’opposition au régime du Baas, au pouvoir en Syrie depuis 1963. Il a été emprisonné de 1980 à 1983 puis de 2006 à 2009. Il appartient à une autre coalition d’opposants: le Comité national pour le changement démocratique (CNCD), qui regroupe des partis « nationalistes arabes », kurdes, socialistes et marxistes, ainsi que des personnalités indépendantes.

« Si l’idée d’une intervention étrangères est acceptée, nous irons vers une Syrie pro-américaine et non pas vers un Etat libre et souverain », a-t-il souligné. « Une demande d’intervention étrangère aggraverait le problème, car la Syrie entrerait dans la violence armée et le confessionnalisme alors que nous, à l’intérieur, y sommes opposés », a-t-il dit.

Autre grief, selon Michel Kilo, les opposants à Istanbul ne les ont pas consultés et leur ont seulement proposé « d’envoyer trois représentants » sur les soixante et onze membres de l’intérieur. Le CNCD a élu son propre conseil central, composé de quatre-vingts membres, dont un quart de « jeunes révolutionnaires », ces militants qui ont lancé le mouvement et l’animent au travers d’Internet ».

Lemonde.fr avec Afp. 29 septembre 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.