SEPTEMBRE – OCTOBRE 2011: ACTIVITÉS – TRIBUNES – DÉBATS

_____________________

29 OCTOBRE 2011 – IVRY

de 14h à 18h

à la salle Saint-Just,

située au 30 rue Saint-Just à Ivry sur Seine

300 m du métro Mairie d’Ivry

CONFÉRENCE DÉBAT SUR LA SITUATION EN ALGÉRIE ET AU MAGHREB

CAPEF Collectif des Algériens Progressistes de France

 Quelles sont ses principales caractéristiques ?

 Quels sont les enjeux géopolitiques et géostratégiques ?

 Quelles conséquences sur l’avenir immédiat et futur en Algérie ?

La conférence-débat sera animée par le sociologue Saïd Bouamama

pour lire la suite cliquer sur le lien (brève 353)…


[

17 OCTOBRE 1961 – 17 OCTOBRE 2011

50 ème ANNIVERSAIRE

INITIATIVES AUTOUR

DE L’ANNIVERSAIRE DU 17 OCTOBRE 1961

pour accéder à la brève 345, mis en ligne par socialgerie, le 10 octobre 2011, cliquer ici …->br345]


POUR HONORER LES ALGÉRIENS DU 17 OCTOBRE 1961

mercredi 12 octobre 2011

par UJFP

Il y a cinquante ans, le 17 octobre 1961, à l’appel du Front de Libération Nationale algérien (FLN), 20 000 à 30 000 Algériens de Paris manifestent contre la terreur d’Etat et le couvre-feu qui leur est imposé, contre les violences policières qu’ils subissent quotidiennement et pour affirmer la revendication d’indépendance nationale de l’Algérie, à cette époque acquise de manière certaine. Disposant d’un permis de tuer, la police se déchaîne sur les manifestants, les arrête, les tabasse, les tue, jette leurs corps dans la Seine. Aucun chiffre précis ne peut être avancé à ce jour, du fait de l’opacité et des négations de l’État français, mais il est admis par les études les plus sérieuses que, en septembre et octobre 1961, plusieurs centaines d’Algériens ont été tués par la police parisienne.

Si les finalités n’étaient pas les mêmes, comment ne pas établir un parallèle entre les techniques de police utilisées par Vichy et celles utilisées pour traquer les militants algériens de Paris dans les années 1950 et au début des années 1960 ? Les deux systèmes ont en effet plusieurs points communs. Soumis à une législation d’exception, traqués, raflés, transportés dans des véhicules mis à disposition de la police par la RATP, les Algériens étaient conduits dans des camps et des « centres de tri ». Ils y étaient parfois détenus de longues semaines, recensés, questionnés, passés à tabac, torturés, quand ils n’étaient pas tués à la sauvette, le tout sous la direction de Maurice Papon, passé de la traque des Juifs et des résistants en France à celle des anticolonialistes dès 1945 en Algérie et au Maroc. Papon a dirigé, à partir de mars 1958, une Préfecture de Police de Paris rapidement transformée en machine de guerre contre le FLN et l’ensemble des Algériens.

Comment ne pas voir que ce qui se joue dans le souvenir d’octobre 1961 a des résonances profondes aujourd’hui ?

En Palestine, soumise au joug colonialiste, l’armée israélienne recycle et perfectionne les méthodes répressives « contre-insurrectionnelles » inventées par les militaires français après leur cinglante défaite à Diên Biên Phu, mises en oeuvre en Algérie et transposées à Paris à la fin des années 1950.

En France, si les conditions ne sont pas les mêmes, la police semble souvent continuer à jouir d’une impunité lorsqu’elle cause la mort de jeunes hommes, le plus souvent basanés, le plus souvent habitants des quartiers populaires, au nom du prétendu combat de l’Etat contre « l’ennemi intérieur » .

À l’heure où l’Etat organise la réhabilitation du colonialisme, l’UJFP – qui compte dans ses rangs de nombreux camarades qui ont lutté dans ou avec le mouvement de libération algérien – soutient toutes les manifestations organisées en France à l’occasion du cinquantième anniversaire du 17 octobre 1961. Que ce soit pour l’histoire de la destruction des Juifs en Europe ou celle de la guerre d’Algérie, nous préférons la vérité des faits et la compréhension des engrenages qui ont conduit à ces crimes, aux reconnaissances étatiques derrière lesquelles se cachent des instrumentalisations malhonnêtes de nos histoires. Octobre 1961 est la date d’un massacre d’Etat faisant suite à un long cycle de violences et d’assassinats qui s’est étendu sur plusieurs semaines. Mais le 17 octobre 1961 est aussi la date d’un combat : celui de femmes et d’hommes dressés dans les rues contre le racisme, contre les violences policières et contre le colonialisme. À nous de continuer dignement leur combat.

[Le Bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix

le 10 octobre 2011

Sources: Al-Oufok->http://www.aloufok.net/spip.php?article5578]


PARIS – 18 OCTOBRE 2011

« ON L’APPELAIT TOM »

film documentaire sur Stanislaw Tomkiewicz

PROJECTION DU DERNIER FILM DE DANIEL KUPFERSTEIN

18 octobre 2011

19H30

salle Jean dame

17, rue Léopold Bellan

75002 Paris

Un débat suivra la projection, animé par Patricia Chalon …

Pour lire le détail de l’invitation, se référer à la brève 341 mise en ligne par socialgerie, en cliquant ici …


PARIS – 6 OCTOBRE 2011

SÉMINAIRE “LA CULTURE COMME ENJEU POLITIQUE”

organisé conjointement par “Espaces-Marx” et le “PCF”

huitième rencontre

JEUDI 6 OCTOBRE 2011

à 18h30

salle des délégations

6 rue Mathurin Moreau

75019 Paris

thème

QUEL OBJECTIF POURSUIT LA DÉMOCRATIE AUJOURD’HUI?

avec Bernard Vasseur

se référer à la brève 343 de socialgerie, en cliquant ici …


5 OCTOBRE – PARIS

« ACB OUVRE LES GUILLEMETS »

DERRI BERKANI :

« PÉRIPLE ANDALOU »

et

ADRIEN CARAGUEL :

« LES NOYAUX D’ABRICOT – ITINÉRAIRE D’UN ENFANT D’ALGÉRIE »

présentation

Marie-Joëlle Rupp

Nourredine Saadi

Soirée animée par Arezki Metref

[Pour les détails se référer à la brève 339

mise en ligne par socialgerie le 3 octobre 2011

en cliquant ici …->br339]


JEUDI 29 SEPTEMBRE 2011

à partir de 20heures

au BASTION 23

CONFÉRENCE ORGANISÉE PAR

L’ASSOCIATION DES ANCIENS MEDERSIENS

« SOUVENIRS D’UN MEDERSIEN »

animée par Monsieur Lakhdar BRAHIMI

ancien medersien

ancien ministre des affaires étrangères

Un hommage sera également rendu à notre frère

El Hadj Mostefa AYATA

rahimahoullah


OPINIONS ET DÉBATS à l’iReMMO

iReMMO

www.iremmo.org

PROGRAMME & NOUVEAUTÉS À DÉCOUVRIR

SEPTEMBRE / DÉCEMBRE 2011

LES CONTROVERSES

PROJECTION DE DOCUMENTAIRE / DÉBAT

LES RENCONTRES / SIGNATURES

LES PETITS DÉJEUNERS

LES EXPO

CYCLES DE L’UNIVERSITÉ POPULAIRE 2011-2012

Pour les détails de cette programmation

se référer à l’article 559

mis en ligne par socialgerie le vendredi 2 septembre 2011


UNIVERSITÉ POPULAIRE – IREMMO : 2011 – 2012

universite-populaire@iremmo.org

… Après les premiers cycles des mois de mai et juin dernier consacrés aux révolutions arabes, l’Institut de Recherche et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen Orient (iReMMO) continue d’organiser, en partenariat avec le blog Nouvelles d’Orient, une université populaire consacrée spécialement aux enjeux de cette région en pleine ébullition.

Cette Université populaire, ouverte à tous, connaisseurs ou non de la région, se déroule chaque premier samedi du mois dans les locaux de l’iReMMO.

Pour accéder aux thèmes et aux programmes retenus pour les cycles 2011-2012

[se référer à la brève 332

mise en ligne par socialgerie le samedi 10 septembre 2011

en cliquant ici …->br332]


« MONDE ARABE – ÉLITES ARABES »

PARIS – 8 SEPTEMBRE 2011

CENTRE CULTUREL ALGÉRIEN

[voir breve 324

mise en ligne socialgerie le mardi 6 septembre 2011

en cliquant ici …->br324]


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.