CORRUPTION ET FUITES DE CAPITAUX

Les scandales actuels ne font que confirmer ce que nous révèlent les études…


LES FUITE DES CAPITAUX DES PAYS DU NORD DE L’AFRIQUE “Capital Flight from North African Countries” Political Economy Research Institute (PERI) – University of Massachusetts – Research report – octobre 2012;



peri_logo_2.png


fuite_capitaux_2-2.jpg

LES FUITE DES CAPITAUX DES PAYS DU NORD DE L’AFRIQUE

“Capital Flight from North African Countries”

Political Economy Research Institute (PERI)

University of Massachusetts


Research report – octobre 2012

Extraits concernant l’Algérie.

Il existe des variations considérables dans les tendances selon les époques de la fuite des capitaux à travers les quatre pays d’Afrique du Nord. Dans tous ces pays, cependant, il est clair que la fuite de capitaux n’est pas un phénomène nouveau.

Les séries chronologiques de la fuite des capitaux par pays sont fournis dans le tableau annexe A.2.

Algérie

La fuite des capitaux de l’Algérie ont atteint 267 milliards de dollars (en dollars de 2010), la plus grande des quatre pays par habitant, ainsi qu’en valeur absolue.

Cette fuite a suivi une tendance générale à la hausse au fil du temps (voir figure 1).

En moyenne, le pays a perdu 6,8 milliards de dollars par an pendant la période de 1971 à 2009.

Ce montant est équivalent à 8,5 pour cent du PIB et 25,1 pour cent de la formation de capital brut annuel.

Il y a eu une forte augmentation des fuites de capitaux depuis 1999, une période qui a également vu augmenter les prix du pétrole de 14 $ le baril de 1998 à 79 $ par baril en 2010.

Le coefficient de corrélation entre la fuite des capitaux et du pétrole est de 0,66 pour la période 1971-2009 dans son ensemble, et de 0,76 pour la période 1999-2009.

Produits pétroliers pétrole, du gaz et associés représentent 97 pour cent des exportations totales de marchandises de l’Algérie, et le secteur est susceptible d’être une source importante de la fuite des capitaux.

Nos estimations indiquent que la sous-facturation à l’exportation représente à elle seule près de 40 pour cent de la fuite des capitaux en Algérie.

La forte corrélation entre les prix du pétrole et la fuite des capitaux suggère que les revenus pétroliers qui entraient au pays (plutôt que d’être retenus à l’étranger par le biais de la sous-facturation) étaient également une source de fuite des capitaux.

fuite_capitaus_1.jpg

fuite_capitaux_2.jpg

Capital flight : fuite de capitaux

Oil price : prix du pétrole

Noter ce que les auteurs relèvent et qui est très frappant sur cette courbe : la très grande corrélation entre les prix du pétrole (en bleu) et la fuite des capitaux (en rouge). Elle atteint 12 milliards de dollars en 2010 !!

pour accéder au rapport complet (anglais) cliquer sur le lien …

haut