LAICITÉ ET DÉBAT D’OPINIONS AUTOUR DE L’AFFAIRE DE LA CRECHE BABYLOUP

islamophobie-300x166.jpg

À mes camarades du Front de gauche :

cachez cet islam que je ne saurais voir…

[

27 Mars 2013

le blog de Madjid

->http://madjid.fr/?p=572]

En tant que citoyen, élu Front De Gauche, musulman d’apparence et athée, je vous devais, camarades, la sincérité. Je pensais que des responsables du Front de Gauche se seraient manifestés pour saluer la décision de la Cour de Cassation concernant la crèche Baby Loup. Beaucoup se sont manifestés, mais pour tenir le même discours que Marine Le Pen, Manuel Valls, ou Jean-François Copé. Tout ceci a de quoi interroger…

pdf-3.jpg

Nous avons un problème camarades. Je me demande encore comment lors de la campagne des présidentielles, il a été possible de célébrer la main sur le cœur la France métissée et le multiculturalisme et dans le même temps, s’aligner sur la droite et l’extrême droite pour bannir les musulmans des sphères publique et privée. Pour beaucoup, un musulman est forcément intégriste. Jamais un raccourci aussi insultant n’a été fait pour les catholiques ou les juifs.

Nous avons un problème, camarades. Vous n’êtes pas sans savoir que l’on parle de l’islam comme de la seconde religion de France. Vous n’êtes pas fan des religions ? Moi non plus. Est-ce à dire qu’il faut les combattre jusqu’à convertir tous les croyants en de parfaits agnostiques ou athées ? Ces personnes de confession musulmane ne vivent pas toutes en vase clos, enfin pas encore. A force de signifier aux musulmans que l’islam est incompatible avec la République, vous allez réussir à les exclure de la société. Comme si l’islam n’était pas déjà la cause de trop nombreuses discriminations, la gauche dite progressiste à décidé de bannir toute visibilité musulmane de notre vue. A rebours des évolutions de notre Nation.

Nous avons un problème camarades. Car de quoi parlons-nous? Du port du voile dans les services publics? Loupé. On parle du port du voile par certaines femmes qui travaillent dans le secteur privé, dans lequel jusque-là la loi de séparation des églises et de l’Etat ne s’applique pas. Logique. On parle donc de femmes, qui souvent travaillent avec des enfants en vue de les éduquer et les épanouir. Que vient donc faire l’islam dans cette histoire? Ces femmes dispensent-elles en cachette aux enfants des cours d’arabe ou de prière? Ces femmes appelleraient-elles ces enfants avec des prénoms musulmans? Pire, les obligeraient-elles à manger halal? C’est ridicule n’est-ce pas? Vous êtes en effet ridicules.

Nous avons un problème camarades. Il est inconséquent de dénoncer la montée de l’islamophobie et vouloir dans le même temps l’entretenir en signifiant plus particulièrement aux femmes qu’elles doivent choisir l’assimilation ou l’exclusion. Il est inacceptable de faire le lit de la droite et du FN en emboîtant le pas à celles et ceux qui voudraient voir disparaître l’islam du paysage sociétal. Vous incitez par ces positions, au repli communautaire et religieux que vous dites combattre. Est-il concevable de s’appeler Mohamed ou au hasard Madjid et être considéré comme étant pleinement français ? Vous développez, camarades, ce qu’on appelle communément le syndrome de l’exclu. Mais je vous l’annonce, les arabo-musulmans de ce pays n’ont plus vocation à être des victimes, il faudra compter avec. À leurs côtés. Ou pas.

Nous avons un problème camarades. La laïcité est trop souvent brandie comme un étendard pour mieux cacher une vraie détestation de l’islam. Or, le vivre ensemble c’est précisément accepter les religions tant qu’elles ne se font pas oppressantes et qu’elles ne demandent pas à régir la vie politique et publique. Quelles sont les revendications qui vous poussent à rejeter ainsi des millions de personnes de par leur foi? Allez-vous nous parler du halal à la cantine? Des piscines mixtes? Ces arguments repris par les Guéant et autre Hortefeux? Combien de cas? Combien? Oui, le dossier est vide.

Nous avons un problème camarades. En stigmatisant les musulmans dans leur ensemble, vous niez la réalité. Vous niez ces femmes et hommes musulmans qui tous les jours étudient sans combattre la mixité, et ce du lycée à l’université, sans faire montre de leur foi. En s’adaptant donc déjà à la société dans laquelle ils vivent et en y apportant leur contribution. Vous refusez d’admettre qu’on est plus intelligent quand on se mélange culturellement, y compris avec des musulmans. Il m’avait pourtant semblé que le Front de Gauche défendait plus que n’importe quelle autre famille politique, les quartiers populaires, dans toutes leurs diversités. À croire que beaucoup au Front de Gauche les ont désertés au point de les ignorer.

On ne lutte pas contre un prétendu obscurantisme en voulant imposer un autre obscurantisme bien réel celui-là: l’anticléricalisme primaire, sur lequel surfent les plus réactionnaires pour mieux exclure les musulmans de ce pays, étrangers ou français.

fdg.jpg
Parce-que tout l’arsenal répressif mis en place ne vise que les musulmans, je vous le dis : tout ça va laisser des traces, des traces indélébiles.

Vous avez un problème, camarades.

Source : Le blog de Madjid

Pour lire l »article, repris sur le site uam93, cliquez ici

========================

prg.jpg

Affaire Baby Loup :

position du PRG-93

Au delà de nos sensibilités et nos lectures politiques que l’on est légitimement fondé à appliquer à la compréhension des attendus de la loi de 1905 , nous tenons à rappeler à chacun qu’il s’agit là d’une décision de justice au terme d’un processus procédurier conforme aux lois de la République dont le respect de «l’autorité de la chose jugée » représente un impératif catégorique qui ne supporte aucune dérogation. C’est d’autant plus vrai que le processus de recours prévu par nos lois n’est pas encore épuisé.

Pour lire la suite cliquez ici

========================
iphobe.jpg

L’article sur

«Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes»

que le site du « Point » a censuré

Nous publions ici l’article sur «Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes» que le site du « Point » a censuré. Texte à charge de Sihem Souid, publié puis retiré le mercredi 20 mars du site LePoint.fr. Il est resté en ligne de 8 heures à 17 heures.

[

le 27 mars 2013

uam 93

->http://www.uam93.com/news/larticle-sur-l-manuel-valls-et-sa-cohorte-dislamophobes-r-que-le-site-du-l-point-r-a-censure.html]

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, vous faites fausse route !

Le Point.fr – Publié le 20/03/2013 à 08:55

Sihem Souid considère qu’en remettant en cause la décision de justice dans l’affaire Baby-Loup Manuel Valls a rompu avec tous les usages.

Il y a des traditions républicaines que des républicains piétinent régulièrement. Nicolas Sarkozy avait donné l’exemple en distribuant les bons et les mauvais points aux juges, faisant fi de la séparation des pouvoirs. Manuel Valls – est-ce un hasard ? – marche dans ses pas. En remettant en cause une décision de justice, l’arrêt Baby-Loup pris par la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, le ministre de l’Intérieur rompt avec tous les usages. Quand la gauche crie avec les islamophobes, il n’y a plus de digues pour contenir les discours et les actes que les fonctionnaires qui dépendent de Valls ont le devoir de réprimer.

Laïcité? La belle affaire! Le locataire de la place Beauvau lui-même, comme son prédécesseur devenu président de la République, n’hésite pas à promener son Chalghoumi partout où il peut pour dire aux musulmans qu’il est leur représentant. Là également, le premier flic de France au menton prognathe oublie la séparation de l’État et de la mosquée. Exactement ainsi que le révèle le nègre et l’ancien bras droit du prétendu imam de Drancy, comme Nicolas Sarkozy a fait campagne dans les mosquées lors de la présidentielle de 2012 avec l’aide de Chalghoumi, toujours sous le coup d’une interdiction du territoire américain pour sa formation religieuse extrémiste, et du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

La laïcité, nous dit a contrario la Cour de cassation, c’est la nounou qui l’a respectée et non la direction de la crèche soutenue par Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes, dont Jeannette Bougrab, l’ex-présidente de la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), qui règle ses problèmes psychologiques et identitaires personnels sur la place publique.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, vous faites fausse route, et comme on dit dans une maison que j’ai bien connue, force doit rester à la loi. Et il semble que dans votre département, l’Essonne, on en soit revenu aux attaques de diligence. C’est dire si vous avez du travail… On n’imagine pas Christiane Taubira, ministre de la Justice, commenter une décision du ministère de l’Intérieur.

[

Sihem Souid

Source : demainOnLine

->http://www.demainonline.com/2013/03/21/larticle-sur-manuel-valls-et-sa-cohorte-dislamophobes-que-le-site-du-p]


uam93.jpg

Une proche de Taubira dénonce «Valls et sa cohorte d’islamophobes»

«Le premier flic de France au menton prognathe», «Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes»: l’auteure du texte publié puis retiré mercredi 20 mars du site LePoint.fr ne mâche pas ses mots.

Sihem Souid réagit ainsi à la critique par le ministre de l’intérieur de la décision de la Cour de cassation sur l’affaire de la crèche Baby Loup. «Nicolas Sarkozy avait donné l’exemple en distribuant les bons et les mauvais points aux juges, faisant fi de la séparation des pouvoirs. Manuel Valls – est-ce un hasard? – marche dans ses pas», déplore l’ancienne adjointe de sécurité qui avait dénoncé, dans un livre très médiatisé, “Omerta dans la police” (2010), des faits de racisme et de discriminations au sein de la police aux frontières d’Orly.

Le problème, c’est que Sihem Souid, qui, depuis 2009, était adjointe administrative à la Préfecture de police, a été détachée au ministère de la justice il y a quelques semaines.

Cette proche de la garde des sceaux Christiane Taubira – elles ont participé ensemble à la campagne d’Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste – est chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes, Place Vendôme. «On n’imagine pas Christiane Taubira, ministre de la justice, commenter une décision du ministère de l’intérieur», conclut-elle son texte.

Charge contre Jeannette Bougrab

Et cela fait donc un peu désordre, à l’heure où les deux ministres affichent autant que faire se peut leur complicité… La tribune «Monsieur le ministre de l’intérieur, vous faites fausse route! » est restée en ligne de 8 heures à 17 heures. Elle a été twittée, retwittée, et, malgré son retrait, reste inscrite de manière indélébile dans la mémoire du Web.

Finalement, l’article a été supprimé, pas en raison du ministre de l’intérieur, mais à cause de la charge qu’il contient également contre l’ancienne patronne de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) d’avril à novembre 2010, Jeannette Bougrab. (…)

Sources: cliquez ici


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.