SOLIDARITÉ AVEC LE VENEZUELA – MILLE TAMBOURS CONTRE LES MÉDIAS – PHOTOS

v2_br.jpg

publié par Venezuela infos

le 30 mars 2015

Au Brésil un militant du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre parmi des milliers à manifester leur solidarité avec la révolution bolivarienne face au décret Obama

Rarement un président états-unien a fait une telle unanimité contre lui.

Après l’UNASUR soit les douze gouvernements sud-américains,

la CELAC qui regroupe les 33 états d’Amérique Latine et des Caraïbes,

l’ALBA,

PetroCaribe,

les 134 pays membres du G-77

+ la Chine…
bref, tout le sud de la planète a rejeté le décret Obama parce qu’” il viole le droit international, la souveraineté et l’indépendance politique du Venezuela”.

v_1_unnamed.jpgEn Équateur, le président Correa s’est joint á la campagne

v_nicg.jpgSignataires de l’appel au Nicaragua

Partout dans le monde, des mouvements sociaux soutiennent cet appel qui, au Venezuela, a déjà recueilli 5 millions de signatures.

On peut le signer ici : http://bit.ly/1OyOoNz

Parallèlement à cette mobilisation nationale, il semble que le travail de fond entrepris par le gouvernement Maduro pour contrer la guerre économique commence à porter ses fruits. Une étude de la firme privée Hinterlaces (réalisée du 14 au 18 mars sur base de 1200 interviews dans tout le pays) et portant sur le moral de la population montre que 65 % se disent “optimistes”, soit quatre points de plus qu’en janvier 2015. 34 % se disent “pessimistes” contre 38% en janvier.

On fêtait le 24 mars le 161ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage décidée par le président José Gregorio Monagas dans la foulée des décrets de Simon Bolivar. Une politique qui valut à ce dernier d’être traité par les journaux des grands planteurs esclavagistes du sud des États-Unis et des oligarchies latino-américaines de “César assoiffé de pouvoir”.

Aujourd’hui, c’est en organisant

une “marche des mille tambours”

que le mouvement afrodescendant a exprimé son rejet des campagnes médiatiques et du décret du Président Obama déclarant le Venezuela “menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité et la politique extérieure des États-Unis”. David Abello, du Conseil pour le Développement de la Communauté Afrodescendante, a déclaré: “En cette heure de l’Histoire, alors que nous sommes libres, nous ne permettrons pas qu’une quelconque ingérence cherche à nous recoloniser”.

v4.jpg

v_5.jpg

v_6.jpg

v_7_.jpg

v_8.jpg

v_9.jpg

Avec CiudadCCS et AVN / Photos: AVN (Juan Carlos La Cruz)

http://albaciudad.org/wp/index.php/2015/03/con-cientos-de-tambores-el-pueblo-afrodescendiente-rechazo-la-injerencia-fotos/

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-1P3


CAMPAGNE INTERNATIONALE DE SOLIDARITÉ AVEC LE VENEZUELA
le 24 mars 2015

Le Grand Soir

arton28288-91350.jpg
Suite à la signature par le président des Etats-Unis d’un décret exécutif déclarant «l’urgence nationale» pour faire face à la situation au Venezuela qui constituerait «une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique extérieure des Etats-Unis», le gouvernement vénézuélien a lancé un appel à la solidarité internationale afin qu’elle se joigne à la campagne.

L’objectif de cette campagne est de rappeler au gouvernement des Etats-Unis que non seulement les gouvernements de la région ont dénoncé cette ingérence (voir le communiqué officiel de du 14 mars l’UNASUR : ESP – FR) mais aussi que partout dans le monde les peuples, militants progressistes, collectifs, partis, syndicats, associations, etc. soutiennent le Venezuela contre cette escalade qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de déstabilisation permanente.

Le Venezuela a reçu des manifestations de solidarité de citoyens et de personnalités provenant des quatre coins du monde…

L’objectif est de réunir 10 millions de signatures avant le 9 avril prochain, veille du Sommet des Amériques qui se tiendra au Panama et auquel participera M. Barack Obama.

Pour participer à cette campagne, vous avez plusieurs possibilités :

1 – SIGNATURE DE LA PÉTITION A L’AMBASSADE DU VENEZUELA, A PARIS

Vous pourrez passer à l’ambassade pour signer la pétition à partir du mercredi 25 mars jusqu’au mardi 7 avril, de 10H à 12H et de 14H à 17H.

2 – SIGNATURE DE LA PÉTITION ET ENVOIE PAR COURRIER OU COURRIEL

pdf-3.jpg
Vous trouverez ci-joint la pétition en document .PDF, que vous pouvez télécharger, signer et faire signer, puis nous faire parvenir à ce courriel [ presse1venezuela.fr [chez] gmail.com ] en la scannant ou bien par courrier postal à l’adresse suivante :

Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela
PÉTITION CONTRE LE DÉCRET D’OBAMA
11 rue Copernic,
75116 Paris

​​​

3 – PARTICIPATION A LA SOIRÉE DE SOLIDARITÉ AVEC LE VENEZUELA, LE 01 AVRIL

Une soirée militante aura lieu à l’ambassade le 01 avril de 18H à 20H ; nous invitons les amis de la Révolution bolivarienne à se joindre à nous afin de signer la pétition lors de cette rencontre.

4 – PARTICIPATION A LA CAMPAGNE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Envoyez-nous vos photos avec une pancarte reprenant un des logos de la campagne (voir pièces jointes), ou diffusez-les directement sur :

Twitter : @ObamaDerogaYa ou @EmbavenezParis
FaceBook : ObamaDerogaYA

sources: http://www.legrandsoir.info/campagne-internationale-de-solidarite-avec-le-venezuela.html


Con cientos de tambores, el pueblo afrodescendiente rechazó la injerencia (+Fotos)
25 marzo, 2015

alba_img_57731427230308.jpgProvenientes de varios rincones de la geografía nacional, y con motivo de cumplirse este martes 24 de marzo el 161º aniversario de la abolición de la esclavitud, hombres y mujeres de descendencia afro se movilizaron en la Marcha de los Mil Tambores para manifestar su repudio al decreto injerencista firmado por el Presidente de Estados Unidos, Barack Obama, contra Venezuela. Con banderas tricolor en mano y algunos vestidos de indumentaria originaria fueron llegando los hombres y mujeres afrodescendientes, quienes se congregaron en la plaza Morelos de la ciudad capital y, al ritmo de los tambores de su África ancestral, bailaron, cantaron y celebraron un año más de su declaración como hombres y mujeres libres de las cadenas opresoras.

Texto: CiudadCCS y AVN / Fotos: AVN (Juan Carlos La Cruz)

Por ser individuos en tierra libre se pronunciaron frente a las pretensiones del imperialismo norteamericano de atacar la soberanía nacional.

Francisco Tovar, representante de la red de afodescendientes, resaltó las reivindicaciones de los derechos de los afro desde el inicio de la Revolución Bolivariana, con la creación de políticas inclusivas para esta comunidad, antes discriminada.

Sobre los ataques contra la soberanía nacional, por parte del Gobierno estadounidense, Tovar resaltó: “Es un cinismo esta acción injerencista, ya que dentro de sus fronteras están siendo vulneradas las comunidades más vapuleadas de la historia”, esto en relación con la violación de los derechos de las comunidades afrodescendientes que habitan en Estados Unidos.

alba_img_59851427230304.jpg

En este sentido, Albina Villarroel, oriunda del estado Sucre, comentó: “Allá en Estados Unidos matan a nuestros afro como si no tuvieran ningún significado en el mundo” y ante ello hizo un llamado al Presidente estadounidense: “Basta de la discriminación racial, Obama, porque tú vienes de ahí, esta es tu raza”.

Desde que los afrovenezolanos fueron liberados de la esclavitud impuesta por el imperio español, este pueblo se ha caracterizado por la lucha por su autodeterminación, por ser reivindicador de sus derechos y constructor de un mundo libre de cadenas opresoras.

alba_3img_55991427230306.jpg

Al respecto, David Abello, del consejo para el desarrollo de la comunidad afrodescendiente, señaló: “En este momento de la historia, cuando ya somos libres, no vamos a permitir que ninguna acción injerencista pretenda nuevamente colonizarnos”. Por este motivo, exhortó a la ciudadanía a manifestar su rechazo ante esta embestida del Gobierno de Washington, mediante la firma de petición a derogar el decreto imperial, emitida por parte del presidente de la República, Nicolás Maduro.

“El llamado es a todos los que sentimos esta Patria a que nos manifestemos. Hoy es sólo un decreto, pero después vienen cosas peores”, expresó.

Ya cerca del mediodía de este martes, el grupo partió en su caminata hasta la Plaza Bolívar de Caracas, donde los esperaba una tribuna antiimperialista y anti-racista, para estampar sus firmas en rechazo a la injerencia del Gobierno estadounidense y clamar contra los nuevos colonialismos que pretenden apoderarse del mundo.

alba4img_56071427230305.jpg

alba5img_56581427230306.jpg

alba7img_60321427230305.jpg

alba_img_56131427230306.jpg

albaimg_57541427230307.jpg

albaimg_56721427230307.jpg

albaimg_57881427230308.jpg

albaimg_57301427230307.jpg

albaimg_60121427230304.jpg

albaimg_58011427230303.jpg

albaimg_58991427230304.jpg

albaimg_58931427230304.jpg

albaimg_52671427211539.jpg

albaimg_58251427230303.jpg

albaimg_52721427211539.jpg

albaimg_52841427211539.jpg

albaimg_52611427211538.jpg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.