PARIS – 20 MAI – MAISON DE LA POÉSIE: HOMMAGE À MALEK ALLOULA

Une rencontre en hommage à la figure discrète, exigeante et lumineuse de Malek Alloula, décédé en février dernier à Berlin, est organisée à la Maison de la poésie à Paris mercredi 20 mai à 21h.

malek_alloula_0.jpg

« Grand lecteur – il travailla longtemps aux côtés de l’éditeur Christian Bourgois – cinéphile averti, amateur de peinture,

Malek Alloula aimait aller à l’essentiel, avec une lucidité à la fois désespérée et joyeuse.

C’est de tout cela, et de sa curiosité pour la vie, que parleront ses amis lors d’une soirée qui mêlera lectures (dont celle de ses derniers textes inédits), musique et conversations autour d’une œuvre à (re)découvrir. »

Pour l’évoquer ce soir-là, nombre de compagnons, amis, seront présents.

Avec :

Yamna Chadli Abdelkader, Arno Bertina, Sofiane Hadjadj, Nourredine Saadi, …

Lectures accompagnées à l’oud par Claude Barthélémy

HOMMAGE A MALEK ALLOULA
Mercredi 20 mai 2015 – 21H00
Maison de la Poésie
Passage Molière

157, rue Saint-Martin – 75003 Paris

M° Rambuteau – RER Les Halles
Entrée libre dans la limite des places disponibles


À cette occasion, sera présenté son recueil posthume :

Dans tout ce blanc, Écrits de Berlin 2011-2015

(Rhubarbe/barzakh, 2015).


MALEK ALLOULA, né à Oran en 1937, est décédé à Berlin en 2015.

Il a vécu principalement à Paris, où il a longtemps travaillé dans l’édition.

Poète, écrivain, essayiste, il est une figure essentielle de la littérature algérienne.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont

  • Le Harem colonial, essai (rééd. Séguier, 2001),

  • Les Festins de l’Exil (Ed. Françoise Truffaut, 2003),

  • Villes & Autres Lieux et Rêveurs/Sépultures suivi de Mesures du vent, poèmes

    (rééd. barzakh, 2008),

  • Le Cri de Tarzan, nouvelles (barzakh, 2008).
[barzakh]

09, lot petite Provence

Hydra 16035 Alger

T. +213 21 691914

F. +213 21 692906
https://www.facebook.com/editions.barzakh

http://www.editions-barzakh.com/